Une victoire capitale

Au terme d’un âpre combat, une véritable guerre des tranchées, les Aigles ont remporté une victoire capitale contre le RC Winterthur (21-14), actuel 2ème du classement.

Dans la course à la finale, ce match contre un prétendant direct s’annonçait engagé et on n’a pas été déçus. Dès les premières minutes, l’engagement est total de la part des deux équipes. Les contacts sont rugueux et laissent des traces.

Une pluie de blessés
Gisiger, blessé à l’échauffement, doit abandonner et est remplacé par Woodgate. Quelques minutes plus tard, ce dernier doit sortir suite à une blessure à la paupière qui nécessitera quelques points de sutures. Ces blessures coup sur coup forcent Cérède à remanier son équipe et à puiser dans son banc de façon prématurée. On craint le pire lorsque Bonneric sort à son tour sur saignement, mais notre valeureux retourne vite sur le terrain, la tête en avant.

De grosses défenses
Les deux équipes proposent un énorme engagement physique et pilonnent, chacune à leur tour, la défense adverse. Une véritable guerre de tranchée s’installe, comme en témoigne le score resté vierge à la mi-temps.

Un NSRC plus entreprenant
Au retour des vestiaires, Neuchâtel est plus entreprenant que son adversaire et campe dans sa moitié de terrain. Cette domination se traduit par un carton blanc pour Winterthur, suivi du premier essai de la partie, réalisé par Bonneric sur une monstrueuse perforation (7-0). Le NSRC poursuit sur sa lancée et 10 minutes plus tard, bien que réduit à 14 suite au carton blanc attribué à Berger, Chafiotte inscrit un essai de renard, en partant dans le petit côté en solitaire suite à un regroupement (14-0).

Rien n’est joué
Les esprits commencent à s’échauffer quelque peu, mais les Aigles restent bien dans leur match. Après un nouveau pilonnage en règle, Winterthur écope d’un second carton blanc pour faute technique. « Flying » Jimenez en profite pour inscrire le 3ème essai de la partie (21-0), transformé par le pied magique de Jimp Cunt, impeccable à la manoeuvre en 10.

Rotation d’effectif et perte de concentration
Les organismes souffrent et les derniers remplacements sont effectués. Winterthur reprend du poil de la bête et profite de quelques inattentions défensives pour recoller au score (21-14). La pression monte mais Neuch’ reste solide et annihile les dernières tentatives zurichoises. Une magnifique victoire et un pas de géant effectué vers la finale de promotion.

En levé de rideau, la S’conde s’est inclinée sur le score de (0-14) contre l’équipe 2 de Winterthur. A saluer, la vaillance des anciens et de coach Gillou, qui a une fois encore sacrifié sa caboche pour la patrie!


Prochain match pour le NSRC contre le RU Zurich,
 dimanche 27 avril 2018 à 15h00, à Zurich

Composition :

Jeanneret V., Chafiotte, Pollonghini, Delorme, von Ballmoos, Kennedy, Jeanneret J. (C), Bonneric , Parente, Quellet, Berger, Payrard, Gisiger, Da Mota et Jimenez. (Didiot, Mellet, Steyner, Wilkinson, Sika, Cellier, Sornay, Egger)

Pour le NSRC :
3 essais (Bonneric, Chafiotte, Jimenez)
3 transformations (Quellet)
1 carton blanc (Berger)

Pour le RC Winterthur :
2 essais
2 transformations
2 cartons blancs