La S’conde ne transforme pas l’essai

Revenu de Thoune le weekend précédent avec une victoire certes acquise dans la douleur (5-12), la deuxième équipe de Neuchâtel n’a pas réussi à freiner cette fois l’enthousiasme de la jeune formation du TV Thoune et s’incline 7-10 à Puits-Godet.

On savait à quoi s’attendre ce samedi, avec des Oberlandais joueurs et combatifs qui n’ont rien lâché, preuve en est ces deux « presque » essais neuchâtelois disputés et perdus dans l’en-but adverse. Malgré une domination territoriale, la S’conde n’arrive pas à prendre le large après un premier essai tout en puissance amené par son pack et inscrit par Prébandier pratiquement sous les poteaux. Moenne-Loccoz transforme logiquement.

La jouerie neuchâteloise trouve sur son chemin l’abnégation et la fraicheur bernoise, et malgré une domination territoriale en première mi-temps, le manque d’organisation en attaque ne parvient pas à percer le mur et sceller un score à l’avantage de la S’conde. C’est au contraire Thoune, sur une énième lancée en trois-quart qui vient aplatir en terre promise, sans transformer. Mi-temps 7-5.

La deuxième mi-temps sera encore plus stérile du côté neuchâtelois, malgré les bons réglages en mêlée et en touche, jusque là à l’avantage des Oberlandais, et malgré des intentions plus modestes en matière de conquête balle en main, c’est une nouvelle fois Thoune qui trouvera le trou sur une attaque en trois-quarts. L’essai ne sera pas transformé. (7-10)

Tombé pour la Patrie en cours de rencontre, Jovanovic sort et malgré les vingt minutes restantes et l’entrée en jeu de sang frais de la première avec Sornet en 3eme ligne et Cellier à la mêlée, le score n’évoluera plus.

Au vu des très bonnes performance individuelles de sa jeune relève, gageons, qu’avec un peu plus de jeu, la S’conde trouvera les bons réglages pour maitriser la rencontre comme elle sut le faire à Thoune. L’équipe continue en tout cas d’être leader du championnat Excellence B Ouest, et de remplir sa mission formatrice.

Bravo au TV Thoune pour son engagement et son combat, une belle équipe en devenir.

 

Composition :
Mellet, Lasalmonie, Bögli, Vullième, Schulé, Jovanovic, Prébandier, Meygnier, Parente, Schiau (Cap), Nicolet, Bourrel, Xu, Rucavado et Moenne-Loccoz (Wilkinson, Cellier, Sornet, Manken).

Pour le NSRC :
1 essai (Prébandier)
1 transformation (Moenne-Loccoz)

Pour le TV Thoune :
2 essais

Crédit photo: Catherine Graf